Créations

Pour partager toutes vos créations!! vos écrits, vos photos, vos dessins...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Essai] Reflexions

Aller en bas 
AuteurMessage
Actarus
Dumbledore
Dumbledore
avatar

Masculin
Nombre de messages : 970
Age : 34
Localisation : Partout dans le neant
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: [Essai] Reflexions   Mer 23 Juil - 16:25

Voilà, je vouais créer un topic où l'on pouvais mettre des essais, sur une reflexion que l'on a eu, pour faire partager notre pensée sur un ou des sujets de la vie en générale.

Voici une production que j'ai faite sur le temps, bien sûr tout est discutable, c'est justement le but des essais, faire partager des opinions et des pensées pour faire réflléchir!J'espère que ce topic vous plaira!

Le temps

Quoi qu'on en dise, quoi que l'on fasse, il se déroule et disparait inexorablement vers l'infini.
Et nous, notre vie se déroule jusqu'à la fin de notre corps, mais après, est ce que pour autant tout s'arrête?
Si l'on considère que le temps n'a pas de prise sur nous, si l'on considère que le temps n'existe pas, alors nous ne vivons pas.
Vivre est se mouvoir dans un espace temps appelé vie, mais le temps est une entité irraisonnable, de même que l'espace dont nous ne maitrisons la moindre parcelle d'infinité!
Alors dans ce contexte, notre chair et notre âme ne sont ni plus ni moins que des poussières d'existence pas assez vaste pour exister mais assez grande pour nous faire senti vivant!

Alors la vie, quand on dit aimer la vie ou la detester, on ne nie pas notre existence mais peut être l'espace temps qui la définie!
En allant au plus profond des choses, au plus profond de l'entité que nous formons, dans ce contexte défini pour notre vie, est il vraiment necessaire de se poser la question de la vie et donc également de la mort?

Je dirais que non, si le temps s'écoule sans fin et que l'espace est surdimensionné, celà n'empêche pas que nous sommes vivant dans la durée qui nous est donné, alors si on devais se poser ce genre de question, ça serait nier notre existence, car finalement on en viendrait à ce demander du bien fondé de celle-ci!

Je pense dans ce cas qu'il ne faut pas aimer la vie ou la detester, mais seulement la vivre, vivre pleinement sa vie, c'est faire partie de ce monde infini, nous sommes unité de l'infini et parmi ces autres unités, nous avons notre chemin à tracer, car lui seul peut nous mener à ce que l'on désire!

Guider par notre soif de vivre et notre instinct, la route peut être longue ou sinueuse, mais en aucun cas elle ne peut amener à une voie sans issue car dans ce monde infini,il y a une ou des entités pour lesquelles nous sommes né, je ne parle pas de cause à notre existence, mais si nous sommes là, malgré tous les calculs de Pascal ou de Bernoulli, ce n'est peut etre pas le fruit du hasard!

Beaucoup de personnes se cherchent une raison de vivre mais finalement elles s'égarent car la vraie raison de vivre, c'est de vivre avec raison et avec passion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Actarus
Dumbledore
Dumbledore
avatar

Masculin
Nombre de messages : 970
Age : 34
Localisation : Partout dans le neant
Date d'inscription : 20/07/2008

MessageSujet: Re: [Essai] Reflexions   Jeu 28 Aoû - 19:59

Petite reflexion après une discussion sur l'évolution de l'Homme Very Happy

Evolution et degenerescence

Des millions d'années sont passés pour que le lézard devienne homme et il ne faut que quelques centaines de milliers d'années pour que l'homme devienne un lézard!
Regardons nous, sommes nous vraiment des hommes?
Nous ne sommes qu'une espèce qui se voue à sa propre extinction, et dans des millions d'années, le lézard se foutera de nous et il aura bien raison!
Et moi je suis né homme, quelle folie a pris la vie pour m'accorder cette sentence?

Qu'est ce qui l'a conduit à créer l'Homme?
L'évolution des espèces par la sélection naturelle comme le prônait si bien Darwin, ou bien le hasard total, ou bien comme le dis Lovelock, la terre est un être vivant et en peuplant la terre d'hommes, aurait elle programmé sa propre mort?

Aujourd'hui l'Homme détient le pouvoir de sauver ou de tuer la planète qui l'occupe, et cherche désespérément des traces de vies ailleurs sur des pseudos exoplanètes, astres trainant dans l'univers comme une méduse dans la mer.

Pourquoi cherche t'il ces traces de vie?
La raison invoqué est celle de trouver les origines de la vie, pour tracer une histoire de celle ci et de la biologie terrestre, les travaux de Reichholf étant dans le domaine assez intéressant.
Mais considérons une hypocrisie totale de l'Homme, ne chercherait il pas une autre planète où vivre quand il aurait fini de détruire celle ci?
Après tout il a toujours eu une âme de découvreur et de prédateur, qu'est ce qui l'empêcherait d'investir une planète et d'y exterminer ses habitants?
Il l'a bien fait pour les indiens d'Amérique, les incas, les arborigènes d'Australie, seul le domaine change finalement.

Mais pendant que j'écris, le cancer se propage en Amazonie, la déforestation fait rage, savent ils seulement que des terres tropicales mises à nues s'oxydent et deviennent inexploitable que ce soit pour l'agriculture où une reforestation?
Bien sûr non, tous ce qu'ils savent c'est faire des profits mais leur argent, leur félicité et leur gloire, l'emporteront ils sur une autre planète?

Et voilà encore une fois, des enfants meurent de faim en Afrique; berceau de l'humanité, pillé de ses ressources et de ses autochtones jadis par l'esclavage et aujourd'hui par l'assujettissement à l'argent doré, aux laboratoires pharmaceutiques et aux dirigeants aux mœurs pas très catholiques.

Parlons en tien de la religion, elle qui est si juste et voix de Dieu, elle qui est censé protéger l'Homme, comment se fait il que les guerres de religions existent? combien de personnes assassinées au nom d'un dieu depuis le temps des romains et au delà?
L'homme a créé Dieu, l'être parfait, pour se voiler la face de ses propres faiblesses et vicissitudes, en mettant tout ses péchés au nom de Dieu ou en implorant son pardon, il ne fait que prouver qu'il est faible, incapable d'être rationnel et fraternel avec ses pairs.

Bien du sang a coulé depuis que le lézard s'est transformé en Homme, mais dans les limites du monde où nous sommes, et dont l'Homme a tracé les propres frontières, il ne fait aucun doute que notre espèce disparaitra, par contre lui le lézard continuera à peupler ce sol à moins qu'il passe à trépas sous le joug de la cruauté et absurdité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Essai] Reflexions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Essai billet épreuve de 1985, 10 / 50 DA non répertorié
» Essai - Ulysse Nardin Marine Diver
» Maki kata suivre mon regard + essai N&B 11/11
» Savage flux 1 x 3S (11.1V) essai et petite vidéo
» 2e essai portrait avec mise au carreau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créations :: Ecrits :: Ecrits générals-
Sauter vers: